26.11.04

Quand Turquie et Francophonie font bon ménage...

Aujourd'hui s'ouvre le Xème Sommet de la Francophonie au Burkina Faso. L'occasion pour nous rappeller que contrairement à certaines croyances, la culture française et la culture turque s'accomodent très bien.
Voila ce que disait monsieur Jacques Chaumont, sénateur UMP de la Sarthe, le 29 avril dernier :
"Il est important de prendre en considération que la Turquie est le deuxième poste de coopération culturelle de la France. Six lycées confessionnels, deux lycées publics français, un lycée turc bilingue, une université franco-turque, les lycées francophones Tevfik Fikret... constituent un atout et un capital considérables, que l'on doit se garder d'entamer par des déclarations malencontreuses. Nous avons la chance que, grâce à ces écoles, l'élite turque soit souvent francophone."

1 Comments:

At 1 décembre 2004 à 18:19, Blogger Aurélien said...

La prestigieuse université de Galatasaray !
En voici l'historique.
Je vous conseille d'aller faire un tour sur le site, en français et en anglais, pour voir à quelle point la Turquie peut être francophone, et francophile.

http://www.gsu.edu.tr/fr/

Université - Historique - Informations Générales

GALATASARAY Héritage d'une histoire d'un demi-millénaire d'éducation et d'instruction

Le Galatasaray d'aujourd'hui remonte à la création, par le Sultan Bajazet II en 1481, d' un « Enderun », foyer d'instruction institué dans les palais ottomans pour la formation des futurs cadres de l'Empire, portant le nom de Galata Sarayı. Celui-ci était situé à l'emplacement du lycée actuel de Galatasaray et avait pour but de former les cadres pour les diverses administrations de l'Etat, en donnant une instruction générale adaptée aux besoins de l'époque. Le mot de 'saray' dans l'appellation « Galatasaray », où l'enseignement était dispensé par rapport aux nécessités de l'époque, faisait référence à l'administration de l'Etat et indiquait une école supérieure d'Enderun. C'est pratiquement la seule école qui ait réussi à perpétuer son nom, sa fonction, et en partie ses traditions, jusqu'à nos jours.
Comme chaque établissement, Galatasaray a connu aussi des périodes de récession, de stagnation et de progrès. En 1838, le bâtiment existant fut reconstruit et devint le Tibbiye-i Adliye-i Şahane (Grande Ecole Impériale de Médecine) qui forma des cadres de l'Etat et aussi les premières sages-femmes turques. C'est ainsi qu' un premier pas a été fait, dans le domaine de l'instruction civile, vers la science occidentale. En 1868, ouvrit le Mekteb-i Sultani (L'Ecole Impériale), troisième étape de Galatasaray. Cette école historique, où l'enseignement était donné en grande partie en français, était un établissement d'enseignement et d'éducation dans lequel les liens fonctionnels, géographiques et humains des jeunes se consolidèrent, en raison de l'atmosphère communautaire et de la liberté de conscience qui y régnaient et, en particulier, du système d'internat. Le Sultan Abdulaziz fonda trois grandes écoles en 1874 : l'Ecole de Droit de Galatasaray, L'Ecole de Génie Public de Galatasaray, L'Ecole des Lettres de Galatasaray , unités d'instruction supérieures réunies sous le nom de Mekteb-i Aliye-i Sultaniye, (Grande Ecole Impériale). Cette école supérieure était organisée sur le modèle des facultés de la Sorbonne pour leurs programmes et leur administration. Le Mekteb-i Hukuk (faculté de Droit) ouvert au sein de Galatasaray constitue une phase importante du développement des Facultés de Droit d'aujourd'hui.
L'établissement Mekteb-i Aliye-i Sultaniye devint en 1877 le Darülfunun-u Sultani (l'Université du Sultan) et organisa des séminaires de culture et d'information pour les fonctionnaires. A partir de l'époque de la République, Galatasaray a continué sa mission sous les réformes kémalistes, et est devenu l'actuel Lycée de Galatasaray.

Université - Historique - Historique de l'Université Galatasaray

L'association fondée par les anciens élèves du lycée de Galatasaray ainsi que les clubs et les différentes institutions qui gravitaient tout autour, ont travaillé et travaillent encore chacun dans son domaine. Il faut signaler ici, vu son projet et la primauté accordée à l'enseignement, la Fondation pour l'Education , créée par un groupe de Galatasaray sous la tutelle de Monsieur İnan Kıraç, qui en devint le Président. De sa création à ce jour, consciente des besoins et des objectifs de Galatasaray, que les moyens financiers du Ministère de l'Education Nationale ne peuvent couvrir que partiellement, la Fondation remplit parfaitement sa mission, définie comme suit dans l'article premier de son règlement : « le désir et l'espoir de ceux qui ont été diplômés, ont acquis une culture générale, et ont été éduqués pour le bien du pays dans le grand lycée de Galatasaray, vieux d'une tradition demi-millénaire, de payer leur dette à l'égard de cette institution en la développant, en permettant que des milliers d'autres jeunes gens turcs puissent en bénéficier, en aidant la Turquie, sur les plans de la culture et de l'éducation, à continuer à un niveau supérieur la mission éducative assurée par le Lycée' »
Peu à peu, la Fondation, qui avait aidé pendant dix ans le lycée et l'association des anciens de Galatasaray, envisagea un projet d'Université. Ce projet, initié en 1989, a été soumis aux autorités turques et françaises, qui y ont donné leur appui, et, ces travaux ainsi achevés, le protocole de l'Université a été signé le 6 décembre 1991 par les délégations française et turque. Enfin, l'Université Galatasaray est née officiellement lors de la cérémonie de signature au Lycée de Galatasaray, le 14 avril 1992, avec la participation solennelle des Présidents de l'époque des deux pays, M. François MITTERAND pour la France et M. Turgut ÖZAL pour la Turquie. De cette manière, le projet préparé par la Fondation a reçu son identité juridique par une cérémonie et un document international.

Université - Historique - L'Etablissement d'Enseignement Intégré de Galatasaray (EEIG)

Réalisé par un projet de la Fondation et créé par l' accord du 14 avril 1992, l'Etablissement d'Enseignement Intégré de Galatasaray a fonctionné sous ce nom jusqu'en juin 1994. Le statut en vigueur, publié dans le Journal Officiel no.21397 du 6 novembre 1992, a été annulé par l'article 6 de la loi 3993 du 6 juin 1994. L'EEIG, institution ayant personnalité juridique et constituée d'une école primaire, d'un lycée et d'un établissement d'enseignement supérieur comprenant différents départements et cycles, a fonctionné pendant 19 mois, dirigé par un conseil d'administration qui a tenu compte de l'accord de 1992, du statut juridique de l'établissement et des décisions du Comité paritaire. Ce conseil , sous la présidence du professeur Yıldızhan YAYLA , était composé des vice-présidents turc et français, respectivement le professeur Barlas TOLAN et Mme. Annie PETIT, du directeur de la Haute Ecole d'Ingénierie et de Technologie, le professeur Ethem TOLGA, du directeur du Lycée Galatasaray, le professeur Erdoğan TEZİÇ et du Secrétaire Général , Yalçın ÇAKALIR, maître de conférences.

Université - Historique - La Première Université fondée par un accord bilatéral

Par la loi 3993, publiée dans le Journal Officiel n°. 21952 du 6 juin 1994, l'EEIG est devenu l'Université Galatasaray. Devenue université de plein exercice, l'institution a toutefois gardé sa caractéristique d' établissement d'éducation et d'enseignement intégré, incluant un lycée, dont dépend l'école primaire, ainsi que toutes les unités directement rattachées au Rectorat.

 

Enregistrer un commentaire

<< Home

Referencement gratuit